Q&R
 
 

1. Pourquoi le coaching devient-il si populaire ?
2. Qu’est-ce que le coaching ?
3. Comment se déroule une conversation typique de coaching ?
4. Quelle est la différence entre le coaching et la psychologie ?
5. Quelle est la différence entre le coaching et le service-conseil ?
6. Quelle est la différence entre le coaching et le mentorat ?
7. Quelle est la différence entre le coaching et la gestion ?
8. Je suis un gestionnaire, est-ce que je peux coacher mes employés ?
9. Quels sont les avantages de compléter un programme de coaching par comparaison à faire une formation ?
10. Comment reconnaître un coach compétent ?
11. Dans quel domaine avez-vous eu le plus de succès ?
12. Comment la relation de coaching fonctionne-t-elle ?
13. Quels sont les thèmes que nous pourrions aborder en coaching ?
14. Est-ce que les détails d’une rencontre de coaching sont gardés confidentiels ?
15. Où est-ce que la session de coaching a lieu ?
16. Combien demandez-vous pour vos services ?
17. Quelles approches de coaching utilisez-vous ?

1. Q. Pourquoi le coaching devient-il si populaire ?

R. Le rythme du changement continue d’accélérer en tandem avec les percées technologiques (PC, Internet, télécommunication, Sciences de la santé) permettant de grandes réalisations et améliorations sur le plan de nos standards de vie. Paradoxalement, le monde du travail devient plus complexe et les attentes sont plus grandes. Le rythme de vie semble vouloir suivre le rythme du changement en s’accélérant inexorablement. Dans le monde des affaires, la tendance pour les gestionnaires et les employés est de devoir accomplir des buts plus grands avec des budgets, des ressources et des échéanciers réduits. Le coaching est vu comme une intervention ajustée et centrée sur les besoins de la personne et de son organisation afin de lui permettre de développer de nouvelles compétences et de s’adapter à cet environnement plus complexe.

back to top

2. Q. Qu’est-ce que le coaching ?

R. Le coaching vous permet de regarder votre situation de différents angles et ainsi être capable de déterminer les actions vous permettant d’accomplir votre but. Le coaching vous permet de développer de nouveaux champs de compétence, bâtir la confiance et élargir votre capacité à prendre des actions efficaces et ainsi produire les résultats que vous souhaitez réaliser.

back to top

3. Q. Comment se déroule une conversation de coaching ?

R. Pendant l’interaction avec votre coach, le dialogue sera orchestré de façon à ce que vous puissiez voir quelques choses de nouveaux et de révélateurs. Ces réalisations se traduiront en façons concrètes de prendre de nouvelles actions ou de créer le changement voulu dans votre vie personnelle, professionnelle ou dans votre organisation.

À la fin de la conversation, vous et votre coach serez en mesure de déterminer des activités de développement et d’apprentissage. D’une rencontre à l’autre, votre coach vous permettra de revoir ces activités d’apprentissages afin d’en faire ressortir les éléments clés, les nouvelles actions que vous aurez entreprises et les nouvelles conversations que vous aurez menées.

Vous pouvez vous préparer pour vos rencontres de coaching en apportant votre agenda et un cahier ou un cartable afin d’y garder :
- un dossier de vos conversations avec votre coach;
- un compte rendu de vos activités d’apprentissage;
- les papiers que votre coach pourrait vous remettre.

back to top

4. Q. Quelle est la différence entre le coaching et la psychologie ?

R. Nous retrouvons différentes approches au sein de cette vaste discipline qu’est la psychologie; la psychanalyse, le cognitivisme, le behaviorisme, la psychopathologie, etc. Des noms nous viennent facilement en tête comme Stanley Hall, Freud, Jung, Erickson, Watson, Pavlov, Maslow, etc. Cette discipline s’est développée en différentes branches au fil des années suivant l’influence des chercheurs et des scientistes qui s’intéressèrent au développement de la personne du point de vue psychique. Généralement alimenté par un désir d’aider les gens à améliorer leur bien-être et leur qualité de vie. L’accent est généralement mis à résoudre des événements du passé. L’histoire familiale est souvent à l’ordre du jour dans la conversation. La psychologie va s’intéresser entre autres à des pathologies telles que la dépression, l’épuisement professionnel, le syndrome bipolaire, les troubles de comportements, la schizophrénie, l’anxiété, l’alcoolisme, etc. Un diagnostic et une démarche thérapeutique sont inclus dans le traitement. La psychologie s’est aussi modernisée en développant d’autres approches telles que la psychologie industrielle, organisationnelle et de motivation.

Le coaching a pris son essor surtout dans le monde des arts et des sports avec un accent mis sur le développement de capacité humaine dans le but d’améliorer la performance. Entre autres, Flores et Searl ont éveillé le monde du travail en développant une approche ontologique. La personne est vue dans sa dimension globale où la performance est mesurée à même les conversations que l’on est capable de mener et les actions que l’on est capable de prendre. L’accent est mis sur le présent et le futur. L’objectif est d’assister la personne dans le développement de nouvelles capacités permettant à celle-ci de déployer son leadership dans sa vie personnelle et professionnelle. Non seulement réfléchir à ce qui est important pour elle, mais aussi faire le design d’un parcours qui permettra la réalisation de retombées désirées. L’intervention de coaching veut ainsi permettre à la personne de pratiquer l’exécution d’un acte jusqu’à ce que le sentiment « d’être capable » soit réalisé. On parle d’une démarche d’apprentissage.

back to top

5. Q. Quelle est la différence entre le coaching et les services-conseils ?

R. Le produit du coaching est le développement d’une excellente performance à long terme, c’est-à-dire non seulement la capacité de résoudre un problème à court terme, mais aussi la capacité de continuer à s’améliorer et de maintenir le niveau de performance tout en s’autocorrigeant au besoin.

Les services-conseils ne s’intéressent habituellement pas à l’apprentissage de la personne ou au développement d’une nouvelle habileté, mais offrent des informations ou des recommandations sur la façon de traiter une situation en particulier (exemple : avocat, planificateur financier, comptable, etc.)

back to top

6. Q. Quelle est la différence entre le coaching et le mentorat ?

R. Typiquement, le mentorat implique une relation-conseil entre un employé et un gestionnaire expérimenté (mentor) de la même organisation. Son expérience est son meilleur atout; il le sait, car il l’a fait. Généralement, le mentor effectue un transfert de connaissances vers son protégé et se sert de son influence et de son réseau personnel pour favoriser l’avancement de carrière de celui-ci. Le succès du mentor s’appuie très souvent sur sa crédibilité et sa réputation. Le coaching ouvre de nouvelles portes pour les mentors dans les organisations.

Le coach agit dans l’ombre, observant et évaluant son client pour s’assurer qu’il est capable de faire son propre chemin, d’acquérir les connaissances requises et de développer les capacités souhaitées. L’objectif étant de développer en la personne autonomie et apprentissage continu, nous guidons la personne à accroitre sa capacité d’auto-observation, d’auto-évaluation et d’autocorrection. L’individu étant coaché donne la direction et est en action. Dans cette relation d’assistance professionnelle, l’emphase est mise à bâtir la capacité, l’autonomie, la créativité et la débrouillardise. Sachant que le futur est difficile à prédire, le coach désire développer chez son client discernement et bon jugement.

back to top

7. Q. Quelle est la différence entre le coaching et la gestion ?

R. Nous aimons dire que l’on gère des budgets et que l’on coach des individus. On ne peut changer les gens comme l’on fixe un budget. La gestion est généralement reliée à l’action de confier à ses employés les tâches et les mandats qui vont permettre à l’organisation d’atteindre ses objectifs à l’intérieur d’un budget donné. Nous observons toutefois un besoin de la part des employés et des équipes d’être géré différemment. Le coaching permet de faire de nouvelles avancées par rapport au rôle des gestionnaires.

Développer une relation de coaching avec un individu signifie construire une relation privilégiée de façon à ce que l’on soit conscient de ce qui est important pour celui-ci; ses engagements, ses préoccupations et ses aspirations de carrière. Le double rôle gestionnaire/coach ajoute à la complexité de la tâche et représente souvent un paradoxe entre les besoins de l’organisation et les besoins de développement et d’apprentissage des employés. Être capable d’aller au-delà de ce paradoxe est le défi qui concerne nombre de gestionnaires aujourd’hui.

back to top

8. Q. Je suis un gestionnaire, est-ce que je peux coacher mes employés ?

R. Le défi du gestionnaire est de pouvoir jongler avec des qualités parfois opposées; diriger, écouter, démontrer de l’empathie et exiger des résultats. De plus, l’employé pourrait avoir de la difficulté à se confier à son gestionnaire de peur de représailles futures. Comment dire à son patron que l’on ne sait pas exactement comment s’y prendre pour avoir une conversation difficile ou pour déléguer effectivement? Généralement, l’employé veut démontrer qu’il est capable de faire le travail. Le coaching gestionnaire/employé est plus facile à réaliser dans une organisation où l’on a implémenté une culture axée sur l’apprentissage. Nous pouvons vous guider à créer une culture d’apprentissage dans votre organisation ou à développer les capacités requises pour coacher vos employés.

back to top

9. Q. Quels sont les avantages de compléter un programme de coaching par comparaison à faire une formation ?

R. Un programme de coaching est adapté à l’apprenant, son style d’apprentissage et sa situation particulière. C’est une intervention « juste à point » et « juste à temps ». Une attention particulière est apportée au besoin du client là où il désire s’améliorer. Le programme de coaching adressera aussi bien le nouvel apprentissage requis que le plan d’action nécessaire à son implémentation. Un programme de formation tend à être plus large en contenu. C’est un événement unique et qui typiquement couvre plus de matériel que ce qui est vraiment requis ou humainement assimilable, de plus, la plupart des formations n’incluent pas un programme d’implémentation afin d’assurer que ce qui a été appris est aussi intégré.

back to top

10. Q. Comment reconnaître un coach compétent ?

R. Vous reconnaissez un coach compétent par sa capacité à écouter ce que vous avez à dire sans sauter à la conclusion trop rapidement, vous interrompre ou guider la conversation à partir de leur propre volonté ou point de vue. Un coach compétent a la patience de prendre le temps de connaître qui vous êtes et ce qui est important pour vous. Il/elle ne va pas baser son évaluation sur des jugements personnels, présomptions ou « normalité ». Le coach compétent a un intérêt réel dans les gens et leur succès et il sait faire la part des choses entre transférer ses connaissances, dire quoi faire et guider vers un apprentissage plus pratique, soutenu et approfondi.

back to top

11. Q. Dans quel domaine avez-vous eu le plus de succès ?

R. Nous avons œuvré dans les organisations privées, publiques, à buts non lucratifs et d’affaires. Nous avons beaucoup d’expérience dans le coaching des gestionnaires ou des dirigeants qui doivent réinventer leur leadership. Nous avons pris part à un programme de formation en coaching au sein du Gouvernement Fédéral afin de permettre à des gestionnaires, des dirigeants et des employés de développer des compétences en coaching.

Notre expertise est aussi d’offrir de l’assistance professionnelle à de nouveaux leaders dont le rôle est passé d’expert en la matière à gestionnaire ou dirigeants. Dans le monde des affaires, on a recours à nos services lorsque l’entreprise croît rapidement et que le propriétaire doit revoir ses pratiques de gestion pour apprendre à gérer différemment afin de permettre à l’entreprise de continuer à croître.

Nous avons également guidé des équipes à identifier leur vision et leurs objectifs stratégiques. Finalement, nous avons plusieurs histoires à succès de personnes qui recherchaient une raison d’être personnelle et professionnelle et dont le désir était de réorienter leur carrière vers ce qui était profondément important pour eux. Ce parcours a permis à nos clients de créer une synergie entre ce qui les passionnait et leurs carrières.

back to top

12. Q. Comment la relation de coaching fonctionne-t-elle ?

R. La rencontre initiale est une partie intégrale du programme d’assistance professionnelle. Celle-ci nous permet de nous connaître mutuellement et de commencer à explorer vos besoins. Il n’y a aucune obligation et aucun frais lors de cette première rencontre.

À la suite d’un accord mutuel, le programme de coaching est lancé. Nous établirons ensemble la raison d’être de votre programme ainsi que les retombées désirées. Le programme peut durer entre 3 et 9 mois consistants à 1 ou 2 rencontres par mois d’approximativement une heure et demie chacune. Entre les rencontres, vous aurez des exercices à faire; d’auto-observation, de lecture, d’écriture ou toutes autres activités qui contribueront à l’atteinte de vos résultats.

Une activité d’auto-observation est un exercice où vous vous observez en train de performer un certain comportement pendant la journée. Ceci vous permet de faire une prise de conscience et une auto-évaluation et ainsi vous permettre de vous autocorriger. Nous vous guidons à bien effectuer cet exercice avec du matériel adéquat. Une nouvelle pratique est un nouveau comportement que l’on fait à répétition avec l’intention d’améliorer une qualité ou une compétence. En tout, l’exercice d’auto-observation et la nouvelle pratique requièrent une trentaine de
minutes.

back to top

13. Q. Quels sont les thèmes que nous pourrions aborder en coaching ?

R. Voici un aperçu du travail que nous avons fait par le passé :

- L’amélioration ou l’approfondissement d’habileté en coaching, en leadership, en communication, en cohésion d’équipe, en délégation ou en gestion du temps;
- La gestion de la performance;
- Comment s’adapter à un nouveau travail, une nouvelle organisation ou un nouveau patron?
- La prise de décision d’affaires pour les dirigeants d’entreprise ou les propriétaires uniques; expansion (engager du personnel additionnel ou cibler un produit ou un service), gestion et développement de nouvelles compé tences;
- Atteindre un meilleur équilibre travail et vie personnelle;
- Développer une vision personnelle puissante afin d’avoir un sens de direction et d’inspiration ainsi que son implémentation;
- Transition professionnelle;
- Comment gérer des relations ou des conversations difficiles ?

back to top

14. Q. Est-ce que les détails d’une rencontre de coaching sont gardés confidentiels ?

R. Oui complètement. Si de l’information doit être acheminée vers votre patron, vous serez consulté au préalable et une entente devra avoir lieu avant que toutes informations soient communiquées à votre organisation ou à votre superviseur/patron.

back to top

15. Q. Où est-ce que la session de coaching a lieu ?

R. Idéalement dans une salle privée ou un bureau. Très souvent, nous nous déplaçons dans l’environnement de travail de nos clients et ceux-ci utilisent leur bureau ou une salle de conférence. Parfois, il est préférable d’avoir une rencontre à l’extérieur du bureau. Nous choisissons alors un endroit approprié; café paisible, notre bureau, etc.

back to top

16. Q. Combien demandez-vous pour vos services ?

R. Le taux varie selon les éléments précis du programme et sa durée (3 à 9 mois). Nous serions heureux de nous asseoir avec vous afin de discuter des possibilités qu’un programme de coaching pourrait représenter pour vous.

back to top

17. Q. Quelles approches de coaching utilisez-vous ?

R. Les méthodologies que nous utilisons en coaching sont variées. Nous utilisons entre autres une approche intégrale – conçu par James Flaherty (New Ventures West – Californie) et que vous pouvez retrouver dans son livre : ‘Evoking Excellence in Others”. L’approche intégrale signifie que nous travaillons avec la personne de façon globale et holistique incluant les aspects; cognitif, émotionnel, physique, somatique et spirituel. Nous sommes également en étroite relation avec “The Coaching Network” dont Gordon Collins est le principal directeur. Nous avons inclus deux articles de Gordon Collins dans la section Ressources.

back to top